Allaitement (1)

Photographie Alexandra BULLE - Reproduction interdite-
Photographie Alexandra BULLE – Reproduction interdite-

Aujourd’hui, j’avais envie de parler allaitement. Sûrement parce que je suis directement concernée en ce moment, mais aussi parce que malheureusement, il y a encore beaucoup de chemin à faire en France, à ce sujet.

 Quelques chiffres pour commencer:

Nous  sommes tout de même  sortis de l’ère triomphante du tout-biberon des années 70/80, pour revenir à plus de  raison : Aujourd’hui, 69% des bébés sont allaités à la maternité (60% de façon exclusive,) contre environ 30% dans les années 70.

A un mois, ils ne sont déjà plus que 54% (dont 35% en exclusif). A six mois, seuls 20% des bébés allaités à la naissance le sont encore, soit environ.. 12% des bébés.

A titre de comparaison, dans les pays Nordiques (Danemark, Suède, Norvège) entre 98 et 99% des enfants sont allaités à la naissance, et ces chiffres,  s’il décroissent en fonction de la durée, restent malgré tout très au-dessus de ceux de l’allaitement en France.

Pourquoi allaiter ?

Pour bébé :

On ne le dira jamais assez, le lait maternel est l’aliment par excellence qui convient au bébé. Toutes les formules artificielles qui tentent de s’en rapprocher, et nous le font savoir à grands coups de publicités où l’on voit de beaux bébés boire au biberon, ne sont que des substituts à base de lait de vache auquel on ajoute divers arômes, vitamines et minéraux, le tout de synthèse, bien entendu. Pire, une récente étude menée par le magazine 60 Millions de Consommateur a révélé la présence dans la plupart des laits artificiels de sels d’aluminium, directement incriminés dans nombre de maladies dégénératives (Alzheimer en tête) et que le corps est incapable d’éliminer.

La composition du lait maternel est parfaitement adaptée au système digestif immature du nourrisson, contrairement au lait artificiel qui fournit un apport en protéines et lipides inadaptés au système enzymatique humain.

En outre le lait de vache contient jusqu’à 4 fois plus de protéines que le lait maternel, ce qui prédispose à l’obésité.

Le système immunitaire du nourrisson n’est pas capable de produire ses propres défenses face aux agressions. Le lait maternel contient des anticorps qui protègent bébé. Il est donc particulièrement important pour sa santé et pour le développement de son propre système de défense !

Pour maman :

L’allaitement à la naissance provoque des contractions utérines, favorisant la rétractation de l’utérus.

L’allaitement favorise également la perte de poids après la naissance.

L’allaitement a un effet protecteur contre le cancer du sein et de l’ovaire (texte de la déclaration d’Innocenti).

Et cerise sur le gâteau, l’allaitement, en libérant de l’ocytocine et des endorphines provoque détente, sensation de bien-être, et pourrait participer à la prévention de la dépression post-partum (le fameux baby-blues).

Et si tout ça ne suffit pas… l’allaitement est aussi une façon très économique de nourrir bébé, très pratique : on a toujours le nécessaire avec soi!

 

 

Photographie Alexandra BULLE - Reproduction interdite
Photographie Alexandra BULLE – Reproduction interdite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *