SVH : à l’écoute des femmes

Je voudrais vous parler aujourd’hui d’une association qui me tient à coeur : S.V.H. (Stérilet Vigilance Hormones).

Chaque année, des milliers de femmes optent pour un DIU hormonal comme moyen de contraception. Pour la plupart d’entre elles, tout va bien; mais pour certaines, des effets indésirables se manifestent, qui peuvent peser très lourdement sur leur santé et leur quotidien.

cover photo, L’image contient peut-être : texte

S.V.H. a été fondée par plusieurs de ces femmes, victimes d’effets indésirables parfois invalidants . L’association ne milite pas CONTRE le stérilet hormonal, mais POUR :

-la reconnaissance par le corps médical de la réalité de ces effets secondaires, dont certains ne sont pas mentionnés dans la notice du D.I.U. (effets psychologiques notamment, pour lesquels une enquête européenne est en cours)

-l’information claire des femmes lors de la pose du stérilet, sur ses possibles répercussions

Elle s’est donnée pour mission

-d’apporter une meilleure information pour le libre choix d’une contraception adaptée à chacune.

– d’offrir une écoute et un accompagnement dans la récupération de la santé après le retrait.

Pour cela, SVH collabore avec l’ANSM, et offre un espace d’échange et de parole ouvert à tous sur les réseaux sociaux.

Les adhérents (cotisation de 10€ annuels) ont également accès à un espace privé, qui permet un accompagnement plus individualisé, reçoivent le journal de l’association dont le premier numéro a vu le jour il y a quelques mois,.. d’autres actions sont en cours de préparation, je vous en reparlerai très vite!

Grâce au soutien de ses adhérents, SVH a pu proposer des articles de presse, interview télé ou radio pour élargir son réseau, rencontrer et collaborer au mieux avec les autorités sanitaires.

Si vous êtes porteuse d’un DIU hormonal, si vous avez des interrogations, soupçonnez des effets indésirables.. n’hésitez pas à nous rejoindre !

pour le groupe Facebook ouvert à tous : un petit clic

Pour davantage de renseignements, ou adhérer à l’association: c’est ici!

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *