En route vers l’automne

Un billet « de saison » aujourd’hui!

 L’automne, en occident, démarre le 23 septembre, mais dans le calendrier chinois, nous sommes déjà en automne depuis le 5 août! l’automne cédera la place à l’intersaison le 16 octobre.

En médecine chinoise, l’automne est la saison où l’énergie Yang de l’été décroît, pour aller vers l’hiver, saison Yin ; l’automne est la saison du couple poumon / gros intestin. Il est particulièrement recommandé de pratiquer des exercices simples de respiration et d’étirement des méridiens poumon / gros intestin, le matin de préférence (quelques exemples  ici) , ainsi que des activités de plein air : profitons des flamboyances de couleurs pour aller marcher  et se ressourcer dans les bois !

source photo : pixabay

L’automne est une saison propice au repos, au ressourcement, à l’organisation avant la « mise en veille » de l’hiver. Parfois teintée de nostalgie, voire d’un peu de déprime, devant la chute des feuilles ou les jours qui raccourcissent. En cas de coup de blues, les fleurs de Bach aident à vivre sereinement la transition vers l’hiver (Walnut, fleur de toutes les transitions, Mustard pour les petits coups de cafard, Honeysuckle pour qui ressent la nostalgie de l’été ).

Il est temps de se préparer un hiver serein, en renforçant dès aujourd’hui son système immunitaire :

Sur le plan alimentaire, privilégier évidemment les produits de saison : raisin, champignons, châtaignes, noix, noisettes, amandes, …sans oublier les fruits riches en vitamine C ! Vous pouvez aussi le stimuler un peu  avec une cure d’échinacée, ou d’ortie en ampoules.

Saviez-vous que certains champignons sont réputés être immunostimulants ? C’est le cas par exemple, du Cèpe, du Shiitaké, de l’Agaricus, mangés tels quels ou en cure d’un mois, sous forme de macération ou en gélules.

Et en cas de petit coup de froid, nez qui coule.. Ravinsara ou Extrait de Pépin de Pamplemousse sont vos alliés!

 

 

Parents-Enfants : Bien négocier la rentrée

C’est la rentrée !!

Premier jour de classe, première séparation ou retrouvailles avec les copains, cette semaine sera riche en émotions pour nos bambins… et pour nous !

Si un trop-plein d’émotion vient gâcher la fête, n’hésitez pas à faire appel aux Fleurs de Bach ! En voici une petite sélection :

Pour les petits : 

  • L’incontournable Rescue, en cas de gros chagrin imprévu, aura toute son utilité

 

Résultat de recherche d'images pour "Bach rescue image"

  • Première rentrée, difficile de devenir grand ? Walnut pour faciliter la transition vers plus d’autonomie, Chicory, pour accepter de laisser partir papa ou maman en toute sérénité, puisque de toute façon on va les retrouver, après ! (Et pour les papas/mamans qui ont du mal à couper le cordon, aussi !!). Et si vraiment, le chagrin est trop grand, Star of Bethleem apportera son réconfort.
  • Pour les grands timides, Mimulus donnera le courage de prendre la main des copains.​

Pour les plus grands : 

  • Pour les papas et les mamans inquiets d’avoir laissé leur tout-petit aux mains de la maîtresse… Red Chestnut vous rassurera et vous aidera à faire confiance à leur capacité à s’épanouir à l’école.
  • Walnut et Chicory ne sont pas seulement utiles aux enfants! Les grands y puiseront la capacité à bien négocier cette période de changement.
  • On oublie le syndrome du lundi matin ! Pour les ados, déjà «fatigués» à l’idée de tout le travail qui les attend, mais aussi pour leurs parents qui retrouvent sans enthousiasme le chemin du bureau, Hornbeam va apporter son énergie positive, sa motivation.
  • Et à tous ceux qui regrettent déjà les vacances, Honeysuckle rappellera que les bons moments, ça se vit au présent !

 

Bonne rentrée à tous!!

Bien négocier la rentrée avec les Fleurs de Bach

Traverser l’hiver en douceur

 

Ça y est nous voilà (ou presque !) en hiver !  Plus de feuilles sur les arbres, plus de fleurs.. La nature s’est repliée sur elle-même pour se préparer à l’éclatante renaissance du printemps.
Pour nous, humains, il en va de même : c’est maintenant que nous préparons et stockons l’énergie vitale qui pourra être libérée au printemps.
L’hiver est la saison propice à l’introspection, à la méditation, à l’adoption d’un rythme plus lent.. Mais la vie moderne, la nécessité de demeurer performant, de garder le cap, nous nous permet pas toujours de nous adapter au rythme naturel des saisons.
Ce décalage entre nos besoins et les nécessités de la vie peut devenir source de mal-être. Afin de mieux aborder cette période, un petit coup de pouce est parfois nécessaire : les Fleurs de Bach trouvent là toute leur utilité !
Voici une petite sélection de sept d’entre elles, particulièrement adaptées à la saison, et aux émotions qui lui sont reliées:

 

Mustard: Fleur de la lumière
Mustard s’adresse  aux fluctuations émotionnelles: coup de blues, déprime saisonnière liée au manque de lumière…
La Fleur de Mustard, d’un jaune très lumineux, va contribuer à rallumer la lumière intérieure, permettre de se reconnecter à ses propres émotions, et en accepter les variations: ” Après la pluie, viendra le beau temps”.
Olive: Fleur de la régénération
La Fleur d’Olive est indiquée dans les états d’épuisement physique fréquents en cette saison: rythme trop soutenu, petits maux de l’hiver.. Olive apporte un sommeil réparateur, et rappelle à chacun qu’il a en lui des ressources dont il a besoin.
Gorse: Fleur de l’espoir
Gorse est particulièrement indiqué en cas de dépression saisonnière sérieuse, d’état de découragement profond. Cette Fleur va réveiller la flamme intérieure, permettre la remise en action, le retour du désir parfois enfoui sous de multiples couches de protection.
Hornbeam, Fleur du dynamisme
Tout le monde, un jour ou l’autre, souffre du “syndrome du lundi matin”: pas envie de sortir du lit, besoin d’un grand café, ou d’un petit coup de pied au derrière pour se mettre en route..
La Fleur de Hornbeam va offrir son énergie, permettre à chacun de retrouver motivation, et plaisir dans l’action. Cette Fleur de révèle précieuse au cours des jours gris où on n’a qu’une seule envie: se caler au chaud sous la couette avec un bon livre…
Walnut, Fleur de la re-naissance
Fleur par excellence de l’hypersensibilité aux changements, de temps, de saison…
Walnut est une Fleur de protection qui apporte aussi la notion d’adaptabilité, et la capacité de re-naître à soi-même sans subir l’ingérence de l’extérieur, tout comme la nature renaît à elle-même à la fin de l’hiver.
Impatiens, Fleur d’une autre notion du temps
Pour tous ceux qui trouvent l’hiver interminable, voudraient que le printemps soit déjà là!
Impatiens permet de se raccrocher au rythme naturel passage du temps, d’accepter la lente évolution des saisons.
Wild Rose, Fleur de la joie de vivre
Lorsque la léthargie de l’hiver va de pair avec une forme d’assoupissement émotionnel et spirituel, les fleurs roses aux pétales en forme de cœur de l’églantier réveillent la vivacité enfouie.
A la résignation va succéder la joie de vivre, à l’immobilité va succéder le mouvement.
Voilà pour ce petit aperçu des Fleurs utiles en hiver!! Je vous retrouve très vite avec un autre article “de saison”!!

Fleurs de Bach : les identifier

reprise d’un article du 22 avril 2014

Les Fleurs de Bach peuvent être regroupées de deux façons différentes : dans l’ordre de leur découverte ou par affinités, selon le type d’émotions auquel elles répondent.

 

 

 

 

Classification par type de Fleur (dans l’ordre de leur découverte)

Les 12 guérisseurs (Mimulus, Rock Rose, Cerato, Scleranthus, Gentian, Clematis, Impatiens, Water Violet, Agrimony, Centaury, Chicory, Vervain) : ce sont les premières Fleurs découvertes par le Dr Bach ; elles sont en rapport avec les douze signes du zodiaque (j’y reviendrai dans un prochain billet) , et nous parlent des traits innés de caractère.

Les 7 aides (Gorse, Wild Oat, Olive, Heather, Oak, Rock Water, Vine) découvertes ensuite, viennent en renfort des premières.

Les 19 spirituelles (Aspen, Cherry Plum, Red Chestnut, Hornbeam, Chestnut Bud, Honeysuckle, Mustard, White Chestnut, Wild Rose, Holly, Walnut, Crab Apple, Elm, Larch, Pine, Star of Bethleem, Sweet Chestnut, Willow, Beech), sont les dernières fleurs étudiées par Bach, qui se rendait compte que sa méthode n’était pas encore complète, certaines émotions résistant au rééquilibrage, parce que liées au corps mental, et à l’activité du cerveau « rationnel », par opposition au cerveau « instinctif », spontané, qui dirige les autres émotions.

 

Fleur de Cerato
Fleur de Cerato

Classification des Fleurs par groupe d’émotion :

Groupe 1 : Groupe des peurs

Aspen : angoisse, peur inexpliquée

Cherry Plum : sentiment ou peur de perdre le contrôle de soi

Mimulus : peur identifiée

Red Chestnut : peur pour ceux que l’on aime

Rock Rose : peur panique, phobie

Groupe 2 : Groupe des doutes et incertitudes

Cerato: si l’on doute de soi au point de ne pas arriver à prendre ses propres décisions

Gentian: lorsque le moindre obstacle paraît infranchissable

Gorse: lorsqu’on a perdu tout espoir

Scleranthus: si l’on ne parvient pas à choisir

Wild Oat: pour ceux qui cherchent leur voie sans la trouver

Hornbeam: manque de motivation

Groupe 3: Lorsque le moment présent perd son intérêt

Honeysuckle: si la nostalgie fait oublier le présent

Clematis: manque de présence dans l’instant par distraction

Chestnut Bud: pour la répétition des erreurs passées

Mustard: lorsque la mélancolie prend le dessus

Olive : si l’épuisement vous coupe de tout

Wild Rose: résignation, apathie, perte d’intérêt pour ce qui se passe autour

White Chestnut: parasitage mental, idées compulsives

Groupe 4 : Sentiment de solitude

Heather: si on fait fuir les autres par trop de bavardage et pas assez d’écoute

Water Violet: si on se maintient à l’écart, si un tempérament trop réservé pousse à l’isolement

Impatiens: trop d’impatience vous met à l’écart des autres et de leur rythme

Groupe 5: Hypersensibilité et relation à l’autre

Agrimony : difficulté à exprimer ses émotions, tendance à les dissimuler sous une façade joyeuse

Centaury : difficulté à s’affirmer face à l’autre, incapacité de dire non.

Holly : émotions négatives dirigées vers l’autre : colère,

Walnut : difficulté d’adaptation à ce qui vient de l’extérieur

haine, jalousie…

Groupe 6 : lorsque l’on est abattu, qu’on a envie de baisser les bras.

Pine: sentiment profond de culpabilité

Elm: sentiment d’impuissance, d’être débordé, de ne pas y arriver

Larch: manque de confiance en soi

Oak: pour qui ploie sous l’excès des responsabilités

Star of Bethleem: pour ceux qui sont sous le choc, tous les traumas, chagrins…

Sweet Chestnut: Si l’on est submergé par une grande angoisse, un profond désespoir ; si on a tout tenté pour s’en sortir seul, sans succès.

Willow: lorsqu’on est envahi par l’amertume, le ressentiment, l’impression de subir une injustice

Crab Apple: conflit avec l’image de soi, sentiment d’impureté

Groupe 7: pour ce qui pousse à trop s’occuper des autres

Vine: lorsqu’on fait preuve d’une autorité excessive

Rock Water: pour ceux qui, voulant s’ériger en modèle, s’imposent trop de rigidité

Chicory: pour qui donne pour recevoir en retour, craint d’être abandonné ou de ne pas être aimé

Vervain: rempli d’enthousiasme, on s’efforce d’entrainer les autres à notre suite.

Beech: en quête de perfection, on ne tolère pas les défauts d’autrui. Sens critique trop affûté.

Découvrir les Fleurs de Bach

​​Reprise d’un article d’avril 2014

Aujourd’hui, en balade, je me suis assise sous un marronnier blanc en fleurs pour écouter les oiseaux. J’ai laissé de coté mes préoccupations, et savouré un moment de paix intérieure. Si j’ai choisi précisément cet arbre pour ma pause, c’est parce qu’en Fleurs de Bach, le Marronnier Blanc est la Fleur qui apaise un mental trop agité.

Fleurs de Bach ? Mais qu’est-ce que c’est ?

Pour commencer, un peu d’histoire : à la fin des années 1920, le Dr Edward Bach (1886-1936), médecin et chercheur anglais, spécialisé en immunologie, parvient à la conclusion que la maladie est le résultat d’un conflit intérieur, d’un désordre émotionnel. Il met au point, entre 1929 et 1932, une méthode naturelle de rééquilibrage des émotions à partir de plantes sauvages dont il extrait le message vibratoire par un procédé de solarisation ou d’ébullition. Il met au point un système complet de 38 Fleurs et un remède composé, capables de répondre à toutes les situations émotionnelles.

Aujourd’hui, presque un siècle plus tard, de nouveaux élixirs ont vu le jour, élaborés selon les mêmes techniques, et basés sur le même principe : un élixir = un état émotionnel.

Si les Fleurs de Bach sont une aide précieuse pour tous les états aigus (angoisses, phobies, ..) et dans les moments marquants de la vie (examens, perte d’un être cher…), elles sont aussi l’outil idéal pour équilibrer des états chroniques (timidité, manque de confiance en soi, difficulté à exprimer ses émotions…) et peuvent aussi déboucher sur un vrai processus de travail et de découverte de soi-même.

Les Fleurs de Bach ne présentent aucune contre-indication, aucun effet secondaire, aucun risque de dépendance. Elles peuvent être utilisées par tous, y compris les femmes enceintes, bébés, ainsi que les plantes et les animaux.