Zoom sur une nouvelle approche de l’ostéopathie : l’ostéopathie somato-émotionnelle

Je vous propose aujourd’hui de découvrir une discipline qui reste encore confidentielle: lostéopathie somato-émotionnelle (ou OSE) .

Mais.. “quel rapport avec la naturopathie?”, allez-vous me demander! Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le rapport est très étroit: l’approche de l’humain, non pas symptomatique mais globale, la recherche de la cause avant le traitement de la conséquence, bref, la démarche holistique de l’ostéopathie, en fait une discipline parallèle et complémentaire à la naturopathie. Et là, cerise sur le gâteau l’OSE travaille sur les conséquences physiques des dérèglements émotionnels!

Je vous laisse donc en apprendre davantage sur le sujet, au travers d’un entretien avec Eric, ostéopathe D.O. et formé en OSE.

photo A. BULLE - reproduction interdite                                                                                                 photo A. BULLE – reproduction interdite

“Bonjour Eric, peux-tu nous expliquer, en quelques mots, ce qu’est l’OSE ?

L’OSE est une pratique de libération des troubles fonctionnels par l’expression des émotions refoulées. En effet, des blocages articulaires peuvent trouver leur source dans des sentiments tels que peurs, colère, tristesse,.. qui n’ont jamais pu être exprimés.

La libération de ces émotions va permettre la libération du blocage.

Qui pratique l’OSE?

La formation en OSE s’adresse à des ostéopathes déjà diplômés, qui désirent diversifier et approfondir leur pratique.

Et quelles sont ses indications ?

Lorsque l’approche classique ne permet pas de trouver une solution durable, il faut commencer par se poser certaines questions. Manipuler toujours la même région, de la même façon, pour un même problème, manque d’ambition dans l’objectif de bien-être du patient. Ce manque d’ambition n’est d’ailleurs pas toujours le fait du praticien ostéopathe : certains patients se complaisent dans ce genre d’approche. Lorsque le ” couple thérapeutique” désire faire évoluer les choses, il existe de nombreuses pistes. L’ostéopathie somato-émotionnelle peut être l’une de ces alternatives.

Parmi les indices identifiables à ce genre d’approche, vont se combiner l’expression de la douleur physique et celle de la souffrance morale. « Porter sur ses épaules », « en avoir plein le dos », «  avoir quelque chose qui reste en travers de la gorge », « qui reste sur l’estomac », etc…

La douleur physique peut-être ressentie lorsqu’une émotion, vécue comme étant trop forte, a été refoulée, ignorée, contrôlée. Les émotions non exprimées vont se reporter, se fixer sur des tissus, comme une tension, une gêne, une raideur. Ces tensions physiques resteront plus ou moins conscientes : douleurs locales chroniques, état général de fatigue et difficultés à se concentrer. Les situations où les émotions seront refoulées dans le corps, sont nombreuses mais pas forcément infinies. A chaque situation pourrait correspondre un tissu vivant. Les apports de la médecine chinoise  nous éclairent pour comprendre ces liens. L’énergie du rein, par exemple, est aussi celle de la peur, celle de la vésicule biliaire est assimilée à la colère.

 

A quel public est-elle destinée ? 

L’OSE s’adresse à tout public. En revanche avant 4-6 ans, il est assez difficile d’obtenir assez d’informations utilisables pour le diagnostic et la conduite de la phase de traitement; en tout cas selon mon point de vue. Après, l’âge n’a guère d’importance dans la mesure où la problématique des émotions non ressenties concerne aussi bien les adolescents que les seniors. Il n’est jamais trop tard pour se sentir plus serein, et plus libre sur le plan corporel.

Comment se déroule la consultation ?

La consultation débute sur un temps d’échange : le patient parle de ses attentes, et le praticien décrit le cadre dans lequel se déroule la consultation.

Puis vient le temps du diagnostic1, où l’outil du dessin est souvent utilisé. Le praticien recherche des indices, une piste pour comprendre comment ont pu s’installer les symptômes.

Des tests ostéopathiques sur les différents tissus (peau, muscle, os…) permettent d’obtenir des hypothèses de plus en plus précises. D’autres tests plus spécifiques, associés à des exercices permettant de vivre des situations – problèmes, précisent les hypothèses, et initient une première phase de traitement, où l’on fait en permanence référence à ce que le patient peut percevoir et ressentir.

Difficile de rentrer trop dans les détails car l’effet de surprise a un rôle à jouer, afin de profiter de la spontanéité du patient. Mais la consultation se déroule toujours dans un cadre protégé, où patient, et praticien, peuvent mettre fin à des exercices si nécessaire.

Souhaites-tu ajouter quelque chose ?

L’OSE est ambitieuse mais possèdes ses limites. Elle peut faire peur au patient. Les premières consultations sont comme un saut dans l’inconnu. La consultation peut parfois être éprouvante, décevante, étonnante… et très profitable.

L’ostéopathe doit au début profiter de la capacité du patient à faire de l’introspection.

Moins le patient y accède, plus l’ostéopathe devra faire preuve d’imagination et de compétence.

 

Un grand merci à toi, Eric pour cet éclairage!

 

1: Il est ici question de diagnostic ostéopathique et non pas de diagnostic médical

Alors, convaincu(e)s? Intéressé(e)s?

Si vous avez des questionnements, n’hésitez pas à utiliser les commentaires ou le Formulaire de contact du site  , vous obtiendrez les réponses ou éclaircissements nécessaires!

Source image: http://cortecs.org/2011/12/

En route vers l’automne

Un billet « de saison » aujourd’hui!

 L’automne, en occident, démarre le 23 septembre, mais dans le calendrier chinois, nous sommes déjà en automne depuis le 5 août! l’automne cédera la place à l’intersaison le 16 octobre.

En médecine chinoise, l’automne est la saison où l’énergie Yang de l’été décroît, pour aller vers l’hiver, saison Yin ; l’automne est la saison du couple poumon / gros intestin. Il est particulièrement recommandé de pratiquer des exercices simples de respiration et d’étirement des méridiens poumon / gros intestin, le matin de préférence (quelques exemples  ici) , ainsi que des activités de plein air : profitons des flamboyances de couleurs pour aller marcher  et se ressourcer dans les bois !

source photo : pixabay

L’automne est une saison propice au repos, au ressourcement, à l’organisation avant la « mise en veille » de l’hiver. Parfois teintée de nostalgie, voire d’un peu de déprime, devant la chute des feuilles ou les jours qui raccourcissent. En cas de coup de blues, les fleurs de Bach aident à vivre sereinement la transition vers l’hiver (Walnut, fleur de toutes les transitions, Mustard pour les petits coups de cafard, Honeysuckle pour qui ressent la nostalgie de l’été ).

Il est temps de se préparer un hiver serein, en renforçant dès aujourd’hui son système immunitaire :

Sur le plan alimentaire, privilégier évidemment les produits de saison : raisin, champignons, châtaignes, noix, noisettes, amandes, …sans oublier les fruits riches en vitamine C ! Vous pouvez aussi le stimuler un peu  avec une cure d’échinacée, ou d’ortie en ampoules.

Saviez-vous que certains champignons sont réputés être immunostimulants ? C’est le cas par exemple, du Cèpe, du Shiitaké, de l’Agaricus, mangés tels quels ou en cure d’un mois, sous forme de macération ou en gélules.

Et en cas de petit coup de froid, nez qui coule.. Ravinsara ou Extrait de Pépin de Pamplemousse sont vos alliés!

 

 

Parents-Enfants : Bien négocier la rentrée

C’est la rentrée !!

Premier jour de classe, première séparation ou retrouvailles avec les copains, cette semaine sera riche en émotions pour nos bambins… et pour nous !

Si un trop-plein d’émotion vient gâcher la fête, n’hésitez pas à faire appel aux Fleurs de Bach ! En voici une petite sélection :

Pour les petits : 

  • L’incontournable Rescue, en cas de gros chagrin imprévu, aura toute son utilité

 

Résultat de recherche d'images pour "Bach rescue image"

  • Première rentrée, difficile de devenir grand ? Walnut pour faciliter la transition vers plus d’autonomie, Chicory, pour accepter de laisser partir papa ou maman en toute sérénité, puisque de toute façon on va les retrouver, après ! (Et pour les papas/mamans qui ont du mal à couper le cordon, aussi !!). Et si vraiment, le chagrin est trop grand, Star of Bethleem apportera son réconfort.
  • Pour les grands timides, Mimulus donnera le courage de prendre la main des copains.​

Pour les plus grands : 

  • Pour les papas et les mamans inquiets d’avoir laissé leur tout-petit aux mains de la maîtresse… Red Chestnut vous rassurera et vous aidera à faire confiance à leur capacité à s’épanouir à l’école.
  • Walnut et Chicory ne sont pas seulement utiles aux enfants! Les grands y puiseront la capacité à bien négocier cette période de changement.
  • On oublie le syndrome du lundi matin ! Pour les ados, déjà «fatigués» à l’idée de tout le travail qui les attend, mais aussi pour leurs parents qui retrouvent sans enthousiasme le chemin du bureau, Hornbeam va apporter son énergie positive, sa motivation.
  • Et à tous ceux qui regrettent déjà les vacances, Honeysuckle rappellera que les bons moments, ça se vit au présent !

 

Bonne rentrée à tous!!

Bien négocier la rentrée avec les Fleurs de Bach

Allergies : prévenir et traiter au naturel

pollen grossi au microscope electronique à balayage
pollen grossi au microscope électronique à balayage

 

Respiratoires, alimentaires… les allergies concernent aujourd’hui une personne sur trois. Un français sur cinq est victime d’allergie respiratoire saisonnière, le fameux « rhume des foins ».

Pollution de l’air, mauvaises habitudes alimentaires, hérédité (un enfant dont au moins un parent souffre d’allergie a un risque sur deux d’en développer à son tour), vaccination trop précoce… on dénombre de nombreux facteurs favorisants.

En fait, une allergie, c’est quoi ?

Notre système immunitaire joue le rôle de « gardien » de notre organisme. Lorsque se retrouve confronté à une substance étrangère, il l’identifie, et si la substance est pathogène, déclenche la réaction appropriée afin de l’éliminer.

Lors de la réaction allergique, le système immunitaire identifie comme dangereuse une substance a priori inoffensive, et déclenche une réponse excessive et inadaptée, provoquant ainsi les symptômes bien connus : rhinite, conjonctivite, asthme, urticaire…et j’en passe !

En naturopathie, au-delà des symptômes de l’allergie, on va se pencher sur le terrain de la personne allergique. Un terrain allergique, c’est avant tout un terrain déséquilibré et hyper-réactif.

Pour réguler ce terrain, la première chose à faire, comme toujours, est un petit réglage alimentaire.

  • Tout d’abord, et bien évidemment, si l’on souffre d’une allergie alimentaire, on va procéder à éviction du ou des aliment(s) incriminé(s).
  • Quel que soit le type d’allergie, il convient d’éviter les aliments susceptibles de provoquer inflammation ou encrassement de l’organisme : lait de vache et dérivés, alcools fort, abats, viande de porc, mouton, soja et dérivés, plats en sauce, et le sucre raffiné sous toutes ses formes. Il peut aussi être bon de limiter le gluten.
  • Les aliments désintoxiquants du foie sont tout indiqués, car un foie qui fonctionne bien permet une bonne élimination des toxines, et soutient le système immunitaire. Ce sont les aliments amers : radis noir, endive… mais aussi l’orange, le pamplemousse, le raisin, la groseille, la fraise (pas en cas d’eczéma ou d’urticaire !)
  • Certains aliments favorisent la lutte contre les allergies : huiles de germe de blé, d’olive et colza (apport en acides gras essentiels), carotte, potimarron (apport en vitamine A, pour les allergies cutanées), ainsi que l’ail, l’oignon ( composés soufrés), le fenouil, le basilic (qui est antispasmodique, utile pour les allergies respiratoires)…

Il est également utile d’avoir recours à divers compléments alimentaires :

  • Le Manganèse. C’est l’oligo-élément du terrain allergique par excellence. Désensibilisant universel, il convient à tous les types d’allergie, et à tous les âges. (Il existe des formes adaptées aux enfants.).
  • Un champignon, l’agaricus (un cousin du champignon de Paris) a une efficacité reconnue sur les allergies respiratoires..
  • Lhuile de nigelle (ou cumin noir), qui agit comme un régulateur de l’immunité
  • Lœuf de caille B. Mina (gobé cru.. ou sous forme de gélules, séché et réduit en poudre) est également un anti-allergique puissant.

Comme toute affection, l’allergie peut également être liée à des désordres émotionnels qu’il sera nécessaire de rééquilibrer, éventuellement en ayant recours aux élixirs floraux (Fleurs de Bach et/ou autres élixirs) .

En complément, on peut également faire un usage transpersonnel des Fleurs de Bach : il s’agit de rééquilibrer non plus le fond (les émotions propres à la personne) mais la forme (les déséquilibres propres à la pathologie). Une personne allergique souffre d’intolérance à un/des éléments de son environnement. Deux Fleurs sont donc tout indiquées dans ce cas : Beech, fleur de l’intolérance, et Walnut, Fleur de l’adaptation.

Ce petit aperçu des méthodes de prévention des allergies en naturopathie est loin d’être exhaustif. Ces conseils de base peuvent s’appliquer à tous. Mais ils ne remplacent pas le bilan global et les conseils individuels plus approfondis, et adaptés à votre cas personnel, qui pourront vous être proposés en consultation auprès d’un naturopathe.

 christmas presents GIF En cadeau : un pdf à télécharger!  Cliquez ici allergies

Conférence – Atelier

Mardi 16 mai à 19h00, au Domaine “la Bonne Etoile” à Beausemblant ,

J’aurai le plaisir d’animer une conférence-atelier sur le thème “Mai fleuri, nez rempli” (ou comment prévenir et guérir les petits maux printaniers avec la naturopathie.)

Je vous  y attends nombreux!

Renseignements/inscriptions:

ladecouvertedesoi@gmail.com

ou  sur Facebook : cliquez ici

Ce que la naturopathie n’est pas..

L’article que je vous invite à découvrir ici n’est pas de moi, mais de Stéphanie Mezerai, Naturopathe et collaboratrice du site http://www.nana-turopathe.com

J’aurais pu écrire un article sur le même thème mais celui-là est si bien ficelé que je n’aurais pas fait mieux!

“En tout premier lieu, n’oubliez pas qu’un Naturopathe ne pose pas de diagnostic et n’est pas un médecin. En revanche, c’est un spécialiste des pratiques de santé et de bien-être au naturel. Fondée sur le principe de l’énergie vitale de l’organisme, la Naturopathie rassemble les pratiques issues de la tradition occidentale et parfois aussi orientale ou extrême-orientale.

Un Naturopathe efficace maîtrise plusieurs moyens naturels qui lui permettent d’agir sur le plan physique mais aussi psycho-émotionnel, notamment les réglages alimentaires, la gestion du stress, la phytothérapie (l’utilisation de préparations à base de plantes), la gemmothérapie (l’utilisation de préparations à base de bourgeons de plantes), l’oligothérapie, l’aromathérapie, la pratique des compléments alimentaires…etc

S’il est spécialisé en iridologie ou en kinésiologie, il pourra déterminer avec plus de précision vos besoins pour renforcer et rééquilibrer votre terrain.

Enfin, votre Naturopathe pourra vous conseiller la consultation de différents praticiens de santé : ostéopathes, réflexologues, psychothérapeutes…

Gare aux manipulateurs

Un naturopathe ne doit JAMAIS:

pour lire la suite: cliquez ici

Fleurs de Bach : les identifier

reprise d’un article du 22 avril 2014

Les Fleurs de Bach peuvent être regroupées de deux façons différentes : dans l’ordre de leur découverte ou par affinités, selon le type d’émotions auquel elles répondent.

 

 

 

 

Classification par type de Fleur (dans l’ordre de leur découverte)

Les 12 guérisseurs (Mimulus, Rock Rose, Cerato, Scleranthus, Gentian, Clematis, Impatiens, Water Violet, Agrimony, Centaury, Chicory, Vervain) : ce sont les premières Fleurs découvertes par le Dr Bach ; elles sont en rapport avec les douze signes du zodiaque (j’y reviendrai dans un prochain billet) , et nous parlent des traits innés de caractère.

Les 7 aides (Gorse, Wild Oat, Olive, Heather, Oak, Rock Water, Vine) découvertes ensuite, viennent en renfort des premières.

Les 19 spirituelles (Aspen, Cherry Plum, Red Chestnut, Hornbeam, Chestnut Bud, Honeysuckle, Mustard, White Chestnut, Wild Rose, Holly, Walnut, Crab Apple, Elm, Larch, Pine, Star of Bethleem, Sweet Chestnut, Willow, Beech), sont les dernières fleurs étudiées par Bach, qui se rendait compte que sa méthode n’était pas encore complète, certaines émotions résistant au rééquilibrage, parce que liées au corps mental, et à l’activité du cerveau « rationnel », par opposition au cerveau « instinctif », spontané, qui dirige les autres émotions.

 

Fleur de Cerato
Fleur de Cerato

Classification des Fleurs par groupe d’émotion :

Groupe 1 : Groupe des peurs

Aspen : angoisse, peur inexpliquée

Cherry Plum : sentiment ou peur de perdre le contrôle de soi

Mimulus : peur identifiée

Red Chestnut : peur pour ceux que l’on aime

Rock Rose : peur panique, phobie

Groupe 2 : Groupe des doutes et incertitudes

Cerato: si l’on doute de soi au point de ne pas arriver à prendre ses propres décisions

Gentian: lorsque le moindre obstacle paraît infranchissable

Gorse: lorsqu’on a perdu tout espoir

Scleranthus: si l’on ne parvient pas à choisir

Wild Oat: pour ceux qui cherchent leur voie sans la trouver

Hornbeam: manque de motivation

Groupe 3: Lorsque le moment présent perd son intérêt

Honeysuckle: si la nostalgie fait oublier le présent

Clematis: manque de présence dans l’instant par distraction

Chestnut Bud: pour la répétition des erreurs passées

Mustard: lorsque la mélancolie prend le dessus

Olive : si l’épuisement vous coupe de tout

Wild Rose: résignation, apathie, perte d’intérêt pour ce qui se passe autour

White Chestnut: parasitage mental, idées compulsives

Groupe 4 : Sentiment de solitude

Heather: si on fait fuir les autres par trop de bavardage et pas assez d’écoute

Water Violet: si on se maintient à l’écart, si un tempérament trop réservé pousse à l’isolement

Impatiens: trop d’impatience vous met à l’écart des autres et de leur rythme

Groupe 5: Hypersensibilité et relation à l’autre

Agrimony : difficulté à exprimer ses émotions, tendance à les dissimuler sous une façade joyeuse

Centaury : difficulté à s’affirmer face à l’autre, incapacité de dire non.

Holly : émotions négatives dirigées vers l’autre : colère,

Walnut : difficulté d’adaptation à ce qui vient de l’extérieur

haine, jalousie…

Groupe 6 : lorsque l’on est abattu, qu’on a envie de baisser les bras.

Pine: sentiment profond de culpabilité

Elm: sentiment d’impuissance, d’être débordé, de ne pas y arriver

Larch: manque de confiance en soi

Oak: pour qui ploie sous l’excès des responsabilités

Star of Bethleem: pour ceux qui sont sous le choc, tous les traumas, chagrins…

Sweet Chestnut: Si l’on est submergé par une grande angoisse, un profond désespoir ; si on a tout tenté pour s’en sortir seul, sans succès.

Willow: lorsqu’on est envahi par l’amertume, le ressentiment, l’impression de subir une injustice

Crab Apple: conflit avec l’image de soi, sentiment d’impureté

Groupe 7: pour ce qui pousse à trop s’occuper des autres

Vine: lorsqu’on fait preuve d’une autorité excessive

Rock Water: pour ceux qui, voulant s’ériger en modèle, s’imposent trop de rigidité

Chicory: pour qui donne pour recevoir en retour, craint d’être abandonné ou de ne pas être aimé

Vervain: rempli d’enthousiasme, on s’efforce d’entrainer les autres à notre suite.

Beech: en quête de perfection, on ne tolère pas les défauts d’autrui. Sens critique trop affûté.