Focus sur une plante magique : l’Ortie

L’ortie, une plante mal-aimée, à tort ! Tout le monde la connaît : elle pousse au bord des chemins et vous pique les mollets ! (d’ailleurs, là où pousse l’ ortie, pousse aussi le plantain ! froissez-en quelques feuilles entre vos mains avant de frotter la piqûre d’ortie : soulagement immédiat !)

L’ortie est littéralement une plante magique ! elle est bonne pour tout, ou presque !

Riche en silice, elle favorise la souplesse des tissus, des articulations, la beauté de la peau et des cheveux. Elle contient :

Des vitamines :

  • B2, B5, A : les vitamines de la beauté de la peau
  • C : stimulante de l’immunité, indispensable pour assimiler le fer (végétal)
    • E : anti-oxydante , elle protège des méfaits de l’âge !
  • K : facteur de coagulation : utile pour les règles abondantes

Des oligo éléments :

Fer, magnésium calcium, potassium, phosphore, sélénium : reminéralisante, détoxicante, antianémique, anti-fatigue, …

Elle est aussi diurétique (drainante), anti-allergique (sous forme de teinture-mère, utilisée aussi en homéopathie pour les démangeaisons)

Elle remplacera avantageusement vos masques capillaires !  Elle va assainir (sans agresser) le cuir chevelu, et « doper » vos cheveux : anti-chute, anti-pelliculaire, anti cheveux fins,…

 

Attention, elle présente quelques contre-indications :

ne pas utiliser avec un traitement à base de lithium, ni en cas d’insuffisance cardiaque ou rénale, ou de prise de : anti-inflammatoire (type diclofénac), diurétiques (en augmente l’effet), anti-coagulant (à cause de la vit K).

Grossesse : par précaution ne la consommer que sous forme séchée, la plante fraîche étant sujette à caution.

Comment la consommer :

Fraîche (on pense aux gants pour la cueillette !) : sous forme de soupe, ou mixée (promis, ça ne pique pas) avec d’autres aromates pour agrémenter une salade

Séchée  ( à température ambiante, ou en déshydrateur à 45°) et réduite en poudre : en infusion, en cure, saupoudrée sur une salade, en masque de beauté (avec de l’eau tiède ou d’autres plantes de soin)

On peut aussi la trouver en magasin bio sous forme d’extrait liquide, pour une cure ponctuelle.

Ce n’est pas tout!

On lui prêtait autre fois des vertus aphrodisiaques ; la tradition nordique lui prêtait le pouvoir de favoriser la fertilité et repousser les esprits mauvais!

 

Voilà, maintenant que vous savez tout cela, je suis certaine que vous n’aurez plus envie de vous en débarrasser!

 

Source images : pixabay

Conférence – Atelier

Mardi 16 mai à 19h00, au Domaine “la Bonne Etoile” à Beausemblant ,

J’aurai le plaisir d’animer une conférence-atelier sur le thème “Mai fleuri, nez rempli” (ou comment prévenir et guérir les petits maux printaniers avec la naturopathie.)

Je vous  y attends nombreux!

Renseignements/inscriptions:

ladecouvertedesoi@gmail.com

ou  sur Facebook : cliquez ici

Regard sur un légume de saison : l’asperge

Regard sur un légume de saison: l'asperge

Le printemps signe le retour des légumes vert, tendres et croquants. Adieu, choux, poireaux..ou plutôt, à l’année prochaine !

En avril, on peut déguster les premières asperges.

Bien sûr, tout le monde connaît la sempiternelle asperge-vinaigrette, ou le velouté d’asperges. Mais saviez-vous que l’asperge peut aussi se manger crue, râpée sur une salade composée, par exemple, ce qui vous permettra de bénéficier de touts ses bienfaits nutritionnels ?

Si l’asperge, alliée de celles et ceux qui surveillent leur ligne, est faible en calories, elle est en revanche riche en fibres, vitamines (A, B1, B2, aide folique, C) et contient également des oligo-éléments (manganèse, fer, phosphore, potassium, cuivre..)

Tout cela en fait un légume aux multiples propriétés :

  • Dépuratif, diurétique, draineur des 5 émonctoires (intestin, foie, reins, poumons, peau)
  • Reminéralisant
  • Fluidifiant sanguin
  • Laxatif
  • Anti-oxydant

Une idée neuve pour les déguster ? Crues, émincées en fines lamelles et assaisonnées d’un filet d’huile d’olive et de vinaigre balsamique. Elles accompagneront à merveille un carpaccio de bœuf, ou une tranche de jambon cru avec des tuiles de parmesan, ou encore un œuf poché.

Mes amis végé se régaleront aussi de cette recette, du blog  Papilles et Pupilles  que je vous encourage à visiter (cliquez sur le titre de la recette pour accéder à la page d’origine)

CONCASSEE D’ASPERGES VERTES CRUES AUX NOISETTES .

Pour 4 personnes , il vous faut :

  • 1 botte d’asperges vertes très fines
  • une poignée de noisettes concassées
  • 1 cuiller à soupe de vinaigre balsamique
  • 3 cuillers à soupe d’huile d’olive (ou de noisettes)
  • moutarde
  • sel et poivre
  • Copeaux de parmesan (facultatif)

Concasser la quasi totalité du reste de la tige en petits dés. (excepté les quelques derniers centimètres durs). Pas besoin d’éplucher ces petites asperges.

Préparer une sauce salade avec sel, poivre, moutarde, balsamique et huile d’olive. Assaisonner vos petits dés d’asperges et éparpiller sur le dessus une poignée de noisettes. Vous pouvez aussi, si vous aimez, saupoudrer de petits copeaux de parmesan. Délicieux !

Bon appétit !